Vous voyagez ? Votre chien est-il protégé contre la leishmaniose ?

Vous voyagez ?

Votre chien est-il protégé contre la leishmaniose ?

Si vous faites partie de ceux qui préfèrent partir en vacances avec leur chien, soyez vigilant ! La leishmaniose canine est l’une des maladies la plus fréquemment diagnostiquée au retour de voyage. Cette maladie parasitaire grave sévit largement dans le bassin méditerranéen. En Europe jusqu’à 2,5 millions* de chiens seraient infestés et 1 million en France***. Chaque année dans notre pays, environ 40 000** chiens déclarent les signes cliniques de la maladie. Mais pas de panique ! Des précautions simples permettent de protéger votre chien avant de vous rendre sur votre lieu de villégiature

Capture d_écran 2018-03-29 à 10.28.42

Infographie complète >>>> Infographie-Leishmaniose


La leishmaniose ?
Une maladie commune au chien et… à l’Homme !

La leishmaniose est une maladie parasitaire chronique grave qui touche principalement le chien dans le bassin méditerra- néen. Elle est transmise par un vecteur : le phlébotome, un minuscule insecte proche du moustique. En piquant son hôte, il lui injecte un parasite microscopique, la leishmanie, qui va investir et se multiplier dans les différentes cellules de l’orga- nisme. Le phlébotome devient porteur de leishmanies en se nourrissant sur un chien malade. Ses repas de sang ont lieu du crépuscule au petit matin sur une période de mars à octobre.

*Moreno 2002 / **BOURDEAU 2011 / ***Conseils-Véto.com (2017)


La prévention comme unique protection

Tous les chiens vivant ou voyageant dans les régions à risques sont concernés. Les mesures préventives sont les suivantes :

• Vacciner pour réduire le risque de développer la maladie ;
• Prévenir l’infection en traitant en continu le chien avec un insecticide répulsif adapté ;
• Limiter l’exposition aux piqûres des phlébotomes en gardant le chien à l’intérieur, dès le crépuscule, pendant la saison à risque et en évitant de le promener dans un environnement à risque ; • Traiter un chien infecté malade ou infecté cliniquement sain, afin de limiter son rôle de réservoir

pour les phlébotomes.

Plus d’informations sur www.lasantedemonchien.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s